La vengeance de l’aigle de Shaolin, Chung Sun, 1978, HK.

Publié le par Nostalgic-du-cool

La vengeance de l’aigle de Shaolin, Chung Sun, 1978, HK.


Shaw Brothers

 Pas de chance pour Chung Sun, son film, pourtant pas mauvais, est sortit la même année que le chef d’oeuvre de Liu Chia Liang, j’ai nommé la 36ème chambre de Shaolin, que tout le monde connais, ne serais ce que grâce au Wu Tang Clan (voir à ce sujet le très bon article de Nostalgic du cool). Voila pourquoi le nom de ce film ne vous dit certainement rien. Il pourrait s’agir d’une formidable uchronie racontant le retour de Sainte-Hélène de Bonaparte que vous n’en sauriez rien.
Heureusement nous sommes là pour voir les films que la Wild Side a la bonne idée de sortir en DVD. Sans quoi nous passions tous à coté d’un bon film de la Shaw, et du meilleur Wu Xia réalisé par Chung Sun, disciple inspiré de Chang Cheh. Tourné comme il se doit en intérieur et avec du sang s’apparentant plutôt à de la peinture rouge vif, ce n’est pas du coté des effets spéciaux que nous nous appesantirons.

Shaw Brothers

Ce qu’il y a de plus remarquable ici, c’est le regard assez neuf (dans les limites qu’impose le cadre de la Shaw) que porte le réalisateur, le scénariste et la chorégraphe sur les films de ce genre. Les deux derniers sont aguerris, mais ils secondent un metteur en scène habitué à d’autres styles, comme le polar. Son montage sort un peu de l’ordinaire, et donne au film le petit plus qui manque tant à bon nombre de production de la Shaw Brothers, le supplément d’âme. Les combats, eux aussi, ne manquent pas d’allant, tant pas la quantité d’armes différentes utilisées que par la qualité des chorégraphie. Les deux acteurs principaux, connus à l’époque (Fu Sheng et Ti Lung) sont à la hauteur de leur cachet, et ceux qui leur donne la réplique aussi.
  Le scénario est assez bateau (...de fer, private joke à l’attention de ceux qui verront le film !) mais a le mérite d’offrir quelques beaux rebondissement, des scènes tragiques, shakespeariennes et de nombreux combats, ce qui est après tout le but de ce genre de film. On peut donc regretter que Chung Sun n’ait pas pu réaliser d’autres films de cet acabit, à cause de la lente agonie du studio pour lequel il travaillait, tant ce premier wu xia était prometteur.

Shaw Brothers

Pour finir, un petit résumé qui donnera peut être envie à certain de le voir : Chi Ming Sin est un ancien bandit, membre des 13 aigles que dirige Yoh Xi Hung. Il a décidé de quitter la voie du mal suite à sa rencontre avec une jeune fille et sa famille. Mais pour cela il doit affronter ses anciens “frères” partis à sa recherche et tuer son “père”. Pour cela, il est aidé par un mystérieux combattant qui refuse de lui dire son nom. Mais le passé est encore vivace, et il devra répondre de ses anciens crimes, face à ses victimes mais aussi face à sa conscience...

La fiche imdb.


Carcharoth.

Publié dans Chine et HK

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

youtube music converter 03/03/2011 16:04

tnxThanks for your patience and sorry for the inconvenience!