Kenji Kawaï

Publié le par Nostalgic-du-cool

kenji kawai

 

 

Kenji Kawaï est né près de Tokyo en 1957 (23/04), il aime les douches chaudes et les boulettes de viande, ainsi que le sake et le calvados. Son chat s'appelle "Mie" et il adore ses 3 enfants. Mais il est avant tout un grand compositeur de musique, percussionniste éclectique associé immédiatement aux BO envoûtantes des films d'Oshii (Avalon, Ghost in the shell). Il fait ses études à l'université de Tokyo, entame une école de musique à Shobi, dans laquelle il ne reste que 6 mois. Il fonde alors "muse", un groupe de rock, afin de participer à un concours: Ils le gagnent, et le voila lancé dans l'industrie du disque.

 

 

Après le split du groupe, il commence à composer des musiques de films, de clips, de séries chez lui, dans son propre studio (Aube Studio). Il rencontre alors Naoko Asari, pour qui il compose toujours des musiques pour ses animations.

Parmis ses compositions les plus connues, outre celles déjà citées, on retrouve celles des deux Ring, Dark Water, Seven Swords, Reincarnation ou encore un épisode de Death Note).

Death Note, donc des animes (manga adaptés à l'écran), dont il réalise de nombreuses bandes sons, pour son plaisir et bien sur pour gagner sa vie... Il met même son talent au service du jeu vidéo: Genre pourtant souvent laissé aux "rebuts", car considéré comme trop restrictif et trop peu diffusé... Il ne se limite donc pas aux films susceptibles de servir sa réputation et son porte monnaie: composant souvent chez lui, ou en groupe réduit, il ne rechigne pas à employer de gros moyens pour enregistrer ses bandes sons. Il sait s'entourer, et piocher les influences un peu partout: Percussionniste (comme Ishikawa !), il va chercher ses instruments et ses rythmes aux quatre coins du monde, et c'est peut être ce qui lui vaut cette réputation aujourd'hui, du moins dans le milieu des amateurs de BO.

 

kenjikawai     

 

Le son qu'il développe peut être enlevé (Seven Swords) et épique, sombre et sobre (Ring, Dark water), électrique et aérien (Ghost in the shell)... Il colle parfaitement au scénario du film, réussi à créer une ambiance particulière, et qui souligne les images, leurs donnant un nouveau sens, une profondeur, des effets bien plus intéressants: Tout ce qui fait la qualité d'un compositeur, tout ce qui est rechercher par les réalisateurs et les monteurs. La pluralité de son travail font de lui un homme complet, qui n'est donc pas spécialisé dans les longues scènes filmiques, mais peut faire monter très vite la pression et donner un sens à l'image en quelques secondes, par deux ou trois accords bien placés: les pubs ne durent pas 3h30...

 

 Fan de musique progressive, il est ouvert à beaucoup de genres (percussions orientales entre autres...) et intègre quand il le peut des choeurs à ses mélodies. Peut être la tentation d'un groupe ?

 

 

 

 

Pour éviter de surcharger l'article, je met la page de ses oeuvres complètes en lien ici.

 

 

 

 

 

 

Carcharoth



Publié dans Compositeurs de B.O.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Araknyd 20/06/2007 20:50

Excellent compositeur, unique en son genre. D'ailleurs, il est difficile de le classer dans un genre particulier, tant son oeuvre s'écarte de tout ce que l'on peut connaître. Les mots manquent pour le définir. Je conseille à ceux qui souhaiteraient le découvrir les seules oeuvres que je connais de lui, à savoir les BO des deux Ghost in the Shell et d'Avalon.

(Si je puis me permettre la critique; j'ai eu quelques difficultés à lire ton article, et ton blog de manière générale. Peut-être devrais-tu changer la couleur de la police que tu utilises?).

A bientôt ;).

Carcharoth 05/03/2007 19:02

Oui j'ailme bien Esteve, notamment dans les Atlantis.... Mais je trouve ça dommage qu'il ne fasse pas de musique de film, car son talent est bien suffisant...

startouffe 05/03/2007 00:28

J'aime pas me faire de la pub mais là c'est quand-même trop tentant! J'avais moi aussi rédigé un petit article sur l'ami Kenji sur mon "tcho" blog car moi aussi je suis assez subjugué par la simplicité de ce gars (et accessoirement de sa coupe de cheveux...).

A ce titre, comme tu parlais des "rebus" obligés d'officier dans le jeu-video, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Pierre Estève, compositeur au style très expérimental, mais qui a toujours refusé de faire des musiques de film car il aimait le côté interactif de la musique de jeu-video. C'est marrant car, à l'image de Kenji Kawai, c'est quelqu'un de très simple et bon vivant.

...et bonne continuation pour ce blog, car il est vraiment très sympatique...

donnyph 28/02/2007 20:56

un compositeur unique en son genre ,au meme rang qu'un John Williams ou Danny Elfman .
J'adore son idée des coeurs pour les bo de GITS! les deux themes des films sont tout simplkement cultes