Silmido

Publié le par Nostalgic-du-cool

Silmido est une île au large de la Corée. C'est aussi le titre ce film de Kang Woo-Suk, avec Kyung Gu-Sol (peppermit Candy, public ennemy...), Jae Yeong-Jeong (Sympathy for Mister Vengeance, les aventures de Mr Park,...).

1968, un groupe de soldats Nords-coréens attaque le palais présidentiel de Park Chung-hee. En pleine guerre froide, la riposte ne se fait pas attendre: des prisonniers, la plupart condamnés à mort, sont recrutés pour former un commando de 31 hommes, entrainés à tuer, sur une île. Leur but ultime est la tête de Kim Il-sung.

D'une cruauté extrème, d'une dureté sans nom, leur formation les pousse à bout: un mort, un blessé grave. Mais l'endoctrimement permanent leur font accepter ce mort comme une perte inévitable dans le combat qui les ménera au dictateur Nord-coréen et, leur dit on, à la liberté.

Les tranches de vie se mêlent à l'entrainement, une relation de respect se crée entre les soldats qui les encadrent et eux même. Faisant preuve de beaucoup de volonté et de détermination, ils arrivent enfin au bout de leur formation, et une date est fixé pour lancer l'opération...

  

Mais les aléas de la politiques, et les problèmes du régime empêchent à la dernière minute la mission, qui est repoussé, puis annulé. Les hommes attendent alors, oisif, sur leur ile...

Une décision est alors prise en haut lieu, qui va provoquer leur colère, et les amener à essayer de se faire connaitre...

Ce film est tiré d'une histoire vrai, et il ressemble beaucoup aux 12 salopards: Entre 1961 et 1979, Park Jung-hee dirigeait la corée depuis le coup d'état militaire en 1961. Il y avait bien des éléctions, mais on ne pouvait pas vraiment citer le pays comme modèle de démocratie... Ce qui ne dérangeait pas grand monde, puisque la Corée servait de rempart face à son homonyme du Nord: un gouvernement militaire était donc accepté par la comunauté internationale, même si les habitants étaient de plus en plus réticents (notamment après 1971, lorsque l'état d'urgence fut déclaré).

L'întéret du film est donc double: -Montrer l'histoire méconnue de la Corée (ce pan de l'histoire ne fut reconnu qu'aprés le film: c'est un peu l'Indigène" de là bas, ou plutot "Indigènes" est il notre Silmido), et nous la faire découvrir: Un trés large public fut touché par le film, qui est celui à avoir vendue le plus d'entrée dans ce pays (10 millions), montrant ainsi la force et le renouveau du cinéma national, devant les grosses productions américaines. 

                                                  -Etre un bon film d'action, de guerre, un film psychologique et dramatique, avec un jeu d'acteur remarquable: tous ceux choisis sont des comédiens connus dans leur pays, et même pour certain à l'étranger. de plus les costumes et les effets spéciaux n'ont pas été limités par le budget, qui est le plus gros jamais atteint pour un film coréen.

On ne s'ennuie jamais, la musique est trépidante, le film haletant. (dans un rythme style "Full Metal Jacket": entrainement -> combats).

Carcharoth



Publié dans Corée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Chriss-Corse 30/05/2008 13:39

GénialJe trouve ce film de guerre absolument fabuleux car on touche là l'ULTIME, L'entrainement, la volonté, l'amitié, la mort, le dépassement de soi. Un entrainement qui rapelle celui des marines de Taiwan, en bref des légionnaires bridés et trés motivé par "marche ou creve". Bien loin du romantisme des films américains et de ses super héros, des Hommes tout simplement qui vont au bout d'eux memes.
Ils méritaient ce fim pour que leur action ne soit pas restée vaine. Excellent film de motivation sportive également....

slimdods 12/07/2007 10:44

Olé, pas d'accord avec toi!
Je trouve ce film insipide, et ce n'est ni le message, ni l'hsitoire émouvante de ces soldats qui me gêne, c'est tout simplement l'objet filmique en question. Pas d'émotion, pas de compassion, réalisation pourrie...m'enfin je n'ai absoluement rien ressentie.

Mais mes parents ont aimé alors bon.. lol