Shaolin contre Leopard, un navet taïwanais. 1976

Publié le par asiaphilie

Shaolin contre leopard (Meanstreets of kung-fu), Yang Tao, Taiwan, 1976

 

 

 

shaolinvs leopard

 

Oyez, oyez bon peuple asiaphile, rassemble toi pour écouter la terrible nouvelle. Aujourd'hui un film va être décrié et cloué au pilori en cette terre habituellement hospitalière et prolixe en compliments et superlatifs. Aujourd'hui Shaolin contre Léopard va être critiqué au pire sens du terme! En voici la cause :

 

 

Shaolin contre Léopard (Meanstreets of kung-fu, le premier qui trouve le rapport gagne un an d'abonnement au site!) est un film de merde ! Un navet, même pas un nanard qui aurait sa place à Nanarland ! Il est en plus distribué en français par Bach editor, avec un doublage à la noix de cabestan qui coule encore un peu plus le film.

L'histoire, si tant est qu'on en trouve une, est celle d'un seigneur aimé qui se fait tuer par un voyou, mais parvient à cacher ses deux filles et ainsi à les sauver. Les années passent, et voila-ti-pas que les donzelles reviennent se venger (ça alors) et affronter le brigand devenu seigneur-oh combien cruel. Combat, combat, hop combat, retrouvailles fortuite des deux sœurs séparées depuis l'enfance, meurtre du seigneur usurpateur, fin. Et pendant ce temps, une heure vingt, on se fait chier. Oui, Chi-ier. Même les combats, qui d'habitude rattrapent tout sont nuls, mal filmés, mal orchestrés et mal joués par des acteurs débutants et autant artistes martiaux que moi. En même temps ce n'est qu'une copie taïwanaise de la Shaw, et ce n'est que la présence du mot « Shaolin » qui m'a poussé à voir ce film.

Rien à retenir finalement, si ce n'est que c'est mauvais de bout en bout. Pourquoi éditer en DVD des trucs comme ça ?

 

 

 

Carcharoth

Publié dans Chine et HK

Commenter cet article