Un plébiscite pour les élections de Johnnie To

Publié le par Nostalgic-du-cool

election

 

 Bon évoquons un peu l'actualité cinématographique avec la saga Election les deux nouveaux films de Johnnie To qui sont sortis a une semaine d'intervalle au début janvier. Les titres de ce diptyque, à savoir Election 1 et Election 2 pourraient nous faire penser à des films sur la politique. Surtout quand on voit les affiches représentant deux personnages bien habillés, l'air sérieux, presque charmeurs, ainsi que la petite citation : " Le pouvoir il est près a tout pour le gagner." avec tout ça on est en droit d'avoir des doutes. Cependant, ce sont, en fait, des films sur la Triade, c'est à dire la mafia chinoise. Pourtant, en visionnant ces films de mafieux, en se rend compte que,  finalement, le sujet n'est pas tellement éloigné de la politique.

 

 

 

 

                   Ces deux films marquent certainement l'apogée du cinéma de Johnnie To qui réussit a enchaîner deux thrillers excellents sur la Triade, tout en evitant de les rendre redondant car il arrive à renouveler son sujet. Après plusieurs films a succès comme The MissionBreaking News, PTU, Fulltime Killer, le réalisateur atteint un nouveau seuil  avec ces deux  films qui nous montre un réalisateur arrivé à pleine maturité. En effet dans les deux films la mise en scène est extraordinaire, avec une photo sublime. Le réalisateur dirige à merveille des acteurs qui nous offrent des prestations impressionnantes. Enfin le scénario est tout simplement génial, à la fois complexe et profond, subtil et intelligent, intense et dramatique. il distille une ambiance sombre et lourde qui nous dirige insidieusement, avec des rebondissements qui exacerbent les tensions, vers un final surprenant. Les comparaisons et rapprochements avec des films comme les Affranchis de Scorsese ou le Parrain de Coppola sont selon moi largement justifiés.

 

 

 

election-050507            election1

 

 

                La photo représente de gauche à droite : le réalisateur Johnnie Tolouis Koo et Simon Yam qui sont deux des acteurs principaux du diptyque.

 

 

      L'action des deux films se déroule à Hong Kong, la Wo Shing Society qui est l'une des plus ancienne Triade de la ville s'apprête à élire, comme le veut la tradition, son délégué qui est chargé d'assurer les intérêts de la "Famille". Les deux films traitent de la conquête du pouvoir, de l'ambition dévorante qui ronge les personnes désirant le poste de Délégué.

 

 

               Dans Election 1 on assiste à l'opposition féroce entre les deux favoris Lok (Simon Yam) fidèle aux traditions, et Big D (Tony Leung Ka Fai) qui est prêt a tout bouleverser pour le pouvoir. C'est la rencontre du feu et de la glace, Lok est calme et posé tandis que Big D est nerveux et violent, toutefois les deux sont animés de la même ambition dévorante. l'intrigue qui oscille entre thriller et film d'action, nous entraine dans les rouages du pouvoir, il nous montre la fascination qu'ils exercent sur les hommes qui sont prêt a tout pour le conquérir. Le film alterne entre le monde codifié de la Triade dévoilant les liens complexes qui unissent les différents membres et l'intimité des personnages principaux, nous dévoilant par petites touches leurs personnalités. Finalement on se rend compte que les pires ne sont pas toujours ceux qu'on croit.

 

 

 

 

            Election 2 se déroule deux ans après le premier. Lok a été élu Délégué de la Triade et son mandat touche à sa fin, mais il n'est pas prêt à laisser son poste. Cette fois face à lui se dresse Jimmy (Louis Koo) intelligent et cultivé qui a réussit a se convertir en homme d'affaire puissant et presque honnête, alors que Lok demeure un simple parrain de la Triade. Ainsi, d'un côté se trouve Lok qui reste fermement decidé a garder le pouvoir, malgré le fait que selon la coutume on ne peut être délégué qu'une fois, et de l'autre, Jimmy qui a cherché à se "ranger" mais qui subit la pression d'autres hommes d'affaire qui lui imposent presque de poser sa candidature s'il veut rester dans les affaires. Le deuxième volet est plus sombre, plus dramatique il oppose deux anciens amis, Lok le parrain face a Jimmy son filleul. La personnalité des personnages est plus fouillée on découvre leurs faiblesses, leurs doutes, ainsi que leur face sombre.

 

 

 

 

               Les deux films traitent chacun des différents aspects du pouvoir, le premier touche plutôt à la fascination que le pouvoir exerce, alors que le deuxième touche plus à la perversité de ce sentiment qui devient vite une obsession aveuglante. Comme nous l'avons évoquer au début, le diptyque peut nous faire penser à la politique car finalement le film traite de sujets paradoxalement proches. En effet les membres de la Triade dans leurs "campagnes" peuvent nous faire penser à des politiciens  leurs ambitions , la corruption, les manipulations, les manoeuvres démagogiques, les trahisons, les alliances qui émaillent le film ne sont pas si loin du monde de la politique. D'ailleurs les films sont aussi subversifs, avec une critique teintée de cynisme de la société chinoise, qui dénonce la corruption qui demeure entre Hong Kong et la Chine malgré le rattachement de la ville a la Chine.

 

 

           Bref un film à conseiller à ceux qui aiment les films d'action, comme ceux qui apprécient les thrillers. Enfin, pour terminer je vais essayer de résumer en quelques raisons pourquoi il faut voir ces films. Tout d'abord pour voir un réalisateur qui signe certainement son chef-d'oeuvre, ensuite pour une intrigue riche, aux dimensions multiples, avec des personnages charismatiques. Puis pour admirer l'interprétation extraordinaire des acteurs qui réussissent a restituer toute la dimension dramatique de leurs personnages, en particulier Simon Yam qui arrive a etre à la fois attendrissant et terrifiant. Ou tout simplement pour voir un film qui est surnommé par la critique "the asian godfather" ( le parrain asiatique).

 

 

      Nostalgic du cool



Publié dans Chine et HK

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Carcharoth 10/03/2007 19:38

euh au fait je me pose une question.... Pourquoi "un plébiscite" : succés au bix office ? vote du peuplue pour ce film ?
hum... ;)

Carcharoth 16/02/2007 18:41

correctionC'est corrigé....
merci pour tout, petite inversion qui n'est d'ailleurs pas de mon fait lol !

eggshell 16/02/2007 17:01

euh.... Y a une erreur... ce qui joue le rôle de Jimmy s'appelle LOUIS KOO!!! Simon Yam est Lok.... petite erreur pardonnable...

Carcharoth 03/02/2007 20:04

Ehé voila qui me donne envie de les voir ! M'enfin il me reste tellment de dvd à mater...
Au fait, généralement le mot plébisicite n'est pas appliqué à une élection digne de ce nom ! (Napoléon...). hééh