In the Mood for Love. L'humeur du moment. Wong Kar Wai, 2000

Publié le par Nostalgic-du-cool

In the Mood for love est une histoire toute simple, mais qui, filmée par le Talentueux Wong Kar Wai, prend une tournure magnifique, poétique et très sentimentale.

Tourné en 2000, il a été récompensé du prix d'interprétation masculine (Tony Leung) à Cannes en 2000 et du césar du meilleur film étranger en 2001. Les quasi deux seuls acteurs sont: Tony Leung et Maggy Cheung.

Mr et Mme Chow emménagent dans l'hôtel de Mme Koo, le même jour, un autre couple fait la même chose: Mr et Mme Lizhen. Le hasard fait que seuls Mr Chow et Mme Lizhen sont la pour superviser. Le mari de cette dernière est souvent absent, car il travaille pour un compagnie étrangère et voyage souvent, de même que la femme de Mr Chow, qui est réceptionniste dans un hôtel. Ainsi, ils se retrouvent tous les deux seuls dans leurs chambres respectives durant de longs laps de temps. Ils en viennent donc à se rencontrer, à se rapprocher et surtout à parler de leurs époux... Le moment ou ils découvrent que ces derniers ont une liaison ensemble n'est pas explicite dans le film, mais le fait est qu'ils s'en aperçoivent, et se mettent alors à répéter ce qu'il vont dire à leur femme/mari, afin d'y être préparé, et de ne leur laisser aucune chance. Mais petit à petit, leurs relations se font plus intimes, et Mr Chow a de plus en plus l'impression de jouer le rôle de sa vie, et de ressentir des sentiments à l'égard de sa "partenaire". De plus, elle l'aide à écrire un roman pour son journal, un roman de chevalerie...

IN-THE-MOOD-FOR-LOVE (1)

Mais les voisins commencent à colporter des rumeurs, et leur relation semblent voué à l'échec, d'autant que Mme Lizhen est relativement "froide" à son égard, partagé entre son devoir de femme, et ses sentiments...

On retrouve quelques temps plus tard Chow, qui est maintenant à Singapour pour couvrir la venue du Général de Gaulle. Il se souvient alors d'une légende, qui raconte l'histoire d'un homme qui ne savait plus que faire de ses secrets...

 

Bien... Comme on l'a dit, ce film, si on ne fait qu'en lire le résumé, semble assez simple. Mais qui a dit qu'il fallait qu'une histoire soit compliquée pour être bien ? Donc, oui simple. Mais la mise en scène de Kar-Wai, le fait qu'on voit les deux acteurs dans des scènes sans liens apparents complexifie un peu tout ça, le rend en tous cas plus poétique, plus.... asiatique ?

L'histoire d'amour qui se crée petit à petit entre ces deux êtres, l'impossibilité de cette relation, leur collaboration sur le roman, leur lien involontaire (trompés tous les deux) rendent cette histoire insolite. Le fait aussi qu'elle se construise comme en miroir de l'idylle de leur conjoints, que d'ailleurs on ne voit jamais.

itmfl

Le film est très doux, doux-amer sur la fin, avec une musique un peu lancinante (comme apparemment Wong Kar Wai les aime), il n'y a jamais de scènes violentes, jamais de cris...

Certains ont donc trouvés le film long et ennuyeux... Que leur dire ? De revoir le film, en essayant de changer de regard, de rentrer dans les cerveaux des deux protagonistes, de voir l'action la ou il ne semble pas y en avoir, et enfin de se laisser porter par la virtuosité du "mélomane Wong Kar Wai".

 

 

 Carcharoth

 

 

 

 

 



Publié dans Chine et HK

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Armelle B. 20/10/2007 22:40

Je dirais même à la suite de Flav43, un chef-d'oeuvre du cinéma tout court. Un des plus beaux poèmes d'amour du 7e Art. ARMELLE

Flav43 03/05/2007 10:32

Meilleur film d'amour"Fa yeung nin wa" (Chine, 2000) de Kar-wai Wong est pour moi le plus grand film d'amour qu'il existe. Sa simplicité évidente, sa plastique onirique, cet amour magnifié par une réalisation languissante fait de "Fa yeung nin wa" un chef d'oeuvre du cinéma d'amour.