Fist of Fury, la revanche de la Chine

Publié le par Nostalgic-du-cool

fist of fury poster 06

 

 

La fureur de vaincre (Fist of Fury en édition originale) était un à l'origine un projet de la compagnie qui emploie Bruce Lee (Golden Harvest) intitulé "Le roi des Boxers". Trop cher pour la petite maison, le film n'avait jamais vu le jour. Avec les recettes de Big Boss et le nouveau statut de Bruce, le voila remis à l'ordre du jour.

L'acteur fétiche, nouvelle Star internationale, était retourné au USA après le succès de Big Boss (il était même à L.A. avant la sortie du film) pour y tourner 3 épisodes d'une série (Longstreet) qu'il avait entamée. Puis il s'envole pour Honk Hong pour peut être y incarner un personnage, dans la série Kung Fu. Il ne sera pas retenu !

Il débute donc le tournage de ce nouveau film de la Golden assez énervé ! L'histoire s'inspire directement de la mort de Huo Yuanjia (le grand modernisateur des arts martiaux chinois), fondateur de l'école de Jing Wu (le titre chinois du film est d'ailleurs Jingwu Men), très populaire en chine au début du XXème siècle. Il défie de nombreux combattant, japonais, russes (ces derniers le surnomme le tigre jaune) et enseigne de très nombreuses disciplines parmis lesquelles l'acrobatie, la boxe, le kung fu, etc... Son style s'inspire donc de nombreuses discipline et est très syncrétique, un peu comme celui de Bruce Lee. Après un combat au Japon, il tombe malade et est hospitalisé. Il meurt dans des circonstances qui paraissant étranges à son disciple, Chan, qui se met à enquêter dans le district japonais de Shangaï, est retrouvé mort, une balle dans le dos.

Voila ce qui a inspiré Lee et Lo Wei (le même réalisateur que pour Big Boss). Cependant la tension montre entre les deux hommes lors du tournage. Lo Wei s'attribut en effet tous les mérites, et présente Lee comme étant son élève, auquel il aurait transmis tous ses savoirs. Ces propos provoquent la rage de l’acteur et de tous les figurants, pour qui Bruce est le véritable leader du film, sans qui il ne serait plus rien. Un compromis est trouvé, mais une véritable haine va maintenant lier les deux personnages. On peut dire, peut être en sur-intêrprétant un petit peu, que c'est cette haine farouche (Lee ira jusqu'a menacer de mort le Réalisateur après que celui ci se soir répandu en insulte sur son compte) qui fait que celle de Bruce Lee parait si réaliste à l'écran !

 

fist-of-fury

 

Passons à l'histoire justement. Je l'ai déjà partiellement résumé en début d'article: Bruce Lee interprète Chen, un jeune chinois qui vit à Shanghai, et dont le maître meurt dans des circonstances tragique et louches. Il mène donc l'enquête en direction d'une école rivale japonaise (qui a eu la bonne idée d'offrir à l'école lors de la cérémonie mortuaire une écritoire "Les chinois sont la maladie de l'Asie"), le tout sur fond d'invasion nipponne de la région. Se rendant vite compte que ses soupçons étaient fondés, il devra affronter les disciples de ce dojo, tout en évitant les pièges tendus par ces derniers et par la police, dirigé par l'autorité japonaise, qui le recherche. Véritable opposition patriotique entre les bons chinois et les terribles et perfides japonais, le film connaît un grand succès en chine. La scène ou Lee détruit la pancarte "Interdit au chien et aux chinois" à l'entrée d'un parc dégage une réelle émotion, en plus de l'exploit physique (la pancarte est a 3 mètres de haut). Enfin, Chen tente de  vivre une histoire d'amour normale avec la fille de son ex-maître, mais sa vengeance l'obnubile et l'empêche d'éprouver d'autres sentiments. Les scènes de combats sont bien plus impressionnantes que dans Big Boss, bien que toujours chorégraphiées par Han Yingjie (ils laisse plus de liberté à B. Lee). Il adopte un style bien plus aérien, arrogant et donc impressionnant: Il introduit les nunchakus et ses petits cris si caractéristiques ! Le Russe qu'il combat à la fin (Petrov) est un de ses anciens élèves de Los Angeles (voir Bio) qui lui sert aussi de garde du corps. On voit aussi pour la première fois Bruce Lee déguisé (scène réparateur téléphonique), et on sait que parla suite il appréciera de plus en plus faire cela.

 

Parlons du jeu du dragon... Il est électrique, irradiant, dégage une aura hors du commun, une présence qui pardonne bien des choses. Les expressions de son visage sont vraiment impressionnantes... Travail ou ambiance du tournage, sans doute un peu des deux, en tous cas le résultat est la ! Magnifique, le titre est amplement mérité !

Ce film contient sans doute certaines des scènes des plus impressionnantes tournées par Lee, dont celle ou il défie toute l'école de japonais, ou celle, déjà mentionné ou il brise un panneau insultant à 3 mètres de haut... Il ouvre aussi les films de Bruce à des acteurs étrangers pratiquants des arts martiaux, que l'acteur rencontre lors de duels hallucinants dans ses films (plus tard Chuck Norris, Abdul Jabbar,...).

Le film engrengera 4.5 millions de dollars HK et terminera à la seconde place du Box office derrière... un autre film de Bruce Lee ! (Fureur du dragon).

La dernire scène, sans doute dans un souci tragique et/ou de vérité historique, voit Chen se faire arréter par la police (après avoir vengé son maitre), et se rebeller une dernière fois, devant les canons béants des pistolets policiers...

 

fist of fury b

 

Petites anecdotes:

*Le doubleur qui passe à travers le mur lors du combat contre le chef japonais s'appelle Yuen Long, plus tard connu sous le nom de... Jackie Chan !

* Bob Baker à eu 3 dents cassé et "l'impression d'avoir en permanence le talon de Bruce Lee dans la joue" lors de la scène ou ce dernier lui donne un coup de pied au visage (gros plan au ralentit).

* Le tournage de la dernière scène du film à été reconstitué lors du tournage (bien réel celui la) de "The Game of Death".

 

 

 

 

 

Casting (IMdb)

   Bruce Lee

...

Chen Zhen

 

 

 

Nora Miao

 

Yuan Le-erh

 

 

 

James Tien

 

Fan Chun-hsia

 

 

 

Maria Yi

 

Yen

 

 

 

Robert Baker

 

Petrov

 

 

 

Fu Ching Chen

 

Chao

 

 

 

San Chin

 

Tung

 

 

 

 

 

 

 Carcharoth



Publié dans Chine et HK

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Carcharoth 13/11/2007 15:42

Hum et bien il y a des puristes par ici ! Bon pour la pancarte je ne me rappelle plus exactement, ce qu iest sur c'est que sa détente est énorme, et que l'endroit de la pancarte ou il la brise est a bien plus de 1m70... peut être pas trois mètres, mais bien 2.5 ...
Ne dit on pas que Musashi était capable de faire des bonds de 3 m de haut ? ;)

Seyha 13/11/2007 03:07

Rectification...Euh... salut, je viens de revoir le film... j'aime bien Bruce Lee , j'aime bien ses films notamment Fist of fury, mais juste une petite rectification... à propos de la pancarte " interdit aux chiens et aux chinois ". Lee était balaise tout le monde le sait, et peut être aurai-il pu démolir une pancarte à 3 mètre de hauteur dans des conditions idéales, mais là désolé mais le bas de la pancarte est à peine à 1m70 du sol, peut être 1m80 maximum. Bon pas facile à faire déjà pour le commun des mortels, mais bien plus réalisable pour B.Lee qu'une pancarte à 3 mètres de hauteur ! Le bas de la pancarte est tout juste au dessus de la tête de B.Lee donc à moins que ce dernier ne mesurât 3 mètres, cette indication est erronée. Un panier de basket officiel est à 3m05 du sol... essayez de le toucher avec les pieds pour voir ! ;-))

Doudou 1982 19/05/2007 02:03

Le meilleur Bruce Lee pour moi notamment grace a la scene du dojo un vrai régal

Nico 24/03/2007 00:30

Merci pour tes com's sur mon blog. Le tien est super sympa et puis il cartonne d'après ce que je vois ;o). Bonne continuation.