Bichunmoo, le nouveau film de sabre coréen.

Publié le par Nostalgic-du-cool

BICHUNMOO

 

Bichunmoo est un film qui nous vient tout droit de Corée, et qui vient redorer le blason des films de sabre de ce pays (avec Sword in the Moon et quelques autres...). Financé en partie par la Chine et HK, il n'en garde pas moins une base "nationale" forte.

 

 

 

Réalisé par Kim Young-Jun, avec Shin Hyun-June (Siren de Woo), Kim Hee-sun et Jang Dong-jik. Il s'agit du premier film de ce réalisateur, et c'est donc remarquable qu'il est atteint un tel niveau dès le début de sa carrière.

 

Bichunmoo se déroule en Chine, sous la dynastie des Yuan (Première dynastie mongole, après la conquête de ce pays par Gengis Khan et ses successeurs), au XIVème siècle: Jinha aime depuis l'enfance la fille adoptive du gouverneur mongol: Sullie. Mais tout le sépare: il est pauvre et vit misérablement avec son oncle, qui lui enseigne un art martial très ancien et puissant: le Bichun; elle vit dans un palais mongol et est promise à un prince chinois, pour renforcer le pouvoir de son père et de son peuple. Il demande tout de même la main de sa bien-aimée, mais en vain, et est éconduit violemment. Le même soir, son oncle se fait agresser par des ninjas, et il arrive trop tard pour le sauver. Juste avant de mourir, il lui révèle un secret lourd de conséquence: Il est le dernier descendant d'une puissante dynastie vaincue et annihilée par le père de Sullie (le général Taruga), et ultime dépositaire du Bichun.

 

bichunmoo3

 

 

Son amour pour Sullie et sa haine pour son père vont le conduire plus au cœur de la Chine, la où elle doit retrouver son futur époux. Il fait la connaissance de ce dernier dans une taverne, sans savoir qui il est vraiment. Il naît entre eux, oh cruel destin, une amitié sincère. Mais quelque temps plus tard, Jinha retrouve Sullie et demande un duel avec son prétendant: il découvre alors avec horreur son ami. Ils combattent tout deux à contre coeur, et alors que le prétendant (Namgung) est en mauvaise posture, le général, trahissant les règles du duel, donne l'ordre de décocher une volée de flèche sur Jinha: celui ci, touché, tombe du haut de la falaise et est laissé pour mort.

 

Sullie, terrassée par la douleur, accepte comme époux le prince chinois, pour des raisons encore inconnues...

 

Des années plus tard, une mystérieuse armée s'est levée contre le pouvoir mongol, et le général a fort à faire: Alors qu'il s'est éloigné avec son gendre, un escadron attaque le palais et capture la princesse Sullie ainsi que son fils. Jinha apparaît alors, au centre de son unité d'élite, et accompagné par une armée chinoise (dirigée par un homme cruel et avide). Sullie est alors révolté par la violence de son ancien amant, et, même si elle l'aime toujours, refuse de le voir...et de lui révéler que c'est son enfant qu'elle a élevé avec Namgung.

 

 

 

Bichunmoo04  Jinha poursuivra alors inlassablement sa quête de vengeance et d'amour dans une fresque épique sublime. il combattra tour à tour le général Taruga, ses anciens alliés qui le trahissent pour s'accaparer les secrets du bichun et son ancien ami, qui a toujours regretté la trahison dont il a profité malgré lui, et qui se sacrifiera pour lui, afin de sauver son honneur. Il retrouvera son fils, lui apprendra les bases du bichun et le livre ou est décrit son enseignement, et enfin aimera à nouveau sa femme, dans la mort, laissant son leur fils à la garde du frère de Sullie dans un final très lacrymal.

 

Voila donc un film, très gros succès en Corée, qui renouvelle le genre du Wu Xia, ou du moins en mélange plusieurs aspects: on peut y retrouver la poésie de Tigre et Dragon, la noirceur de The Blade (notamment dans le maquillage très "gothique" du héros) et la chorégraphie des combats de Jet Li. Certaines scènes de batailles peuvent aussi faire penser (de loin) à quelques films de Kurosawa. La musique est très belle, un peu trop "mélo", et 2 ou 3 morceaux de pop viennent un peu gâcher la BO, mais bon...

 

 

On peut aussi regretter une histoire qui ne s'enchaîne pas toujours bien, avec très peu d'explications (mais cela participe à la poésie de l'ensemble...) et une fin trop convenue. (en même temps, on est jamais content me dirais-vous: Le héros meurt, ça fait tigre et dragon, il survit ça fait surproduction !)

 

Une belle réussite tout de même pour ce réalisateur, qui réussit à faire un film pas trop "blockbuster" avec un gros budget qui aurait pu l'y pousser. Très beau, assez noir et triste, histoire d'amour superposé à une vengeance familiale, tout y est. Une sorte de Roméo et Juliette Coréen (j'ai lu aussi Tristant et Iseult...sur le site de sanchodoesasia) porté par une interprétation pour le coup sans faille.

 

 

bichunmoo03

 

 

NB: l'histoire est tirée d'un manhwa (manga coréen) de Kim Hye-rin, écrit dans les années 80.

 

 

 

 

 

 Carcharoth

 

 



Publié dans Corée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anakholde 27/10/2009 10:51

Ce film est assez étrange.
Il y a des images vraiment magnifiques ! Des costumes sublimes.
Une histoire qui tient la route, même si je pense ne pas avoir tout compris!
J'ai sauté les scènes de combat... Lassitude ? Étrange ?
Le Jinha est invincible, sauf quand il veut mourir... J'ai trouvé ça étrange.

Les personnages sont assez sympathiques et jouent bien.

Film à voir une fois. Mais ce n'est pas un chef œuvre à mon gout ^^

Igoor 22/04/2009 18:56

L'acteur principal est très très bon ! Pour les moins : difficile d'y voir clair pendant la plupart des combats, le film est un peu convenu et monotone.

Carcharoth 29/03/2008 00:51

Et l'argumentation, ça s'apprend plus à l'école ?

DessNoto 28/03/2008 23:46

A éviter d'urgence!
Ce film est le plus beau navet que j'ai pu voir!!!

Bichunmesfesses 12/03/2008 21:50

Ce film est une vraie daube